Investissement locatif Duflot




Le dispositif Duflot occupe une place importante dans un placement dans le domaine immobilier pour un appartement neuf par exemple. Pratique, notamment dans le cadre de l’encadrement des loyers, elle est toujours de mise, et mérite une attention particulière. Les détails.



Le dispositif Duflot dans l’investissement locatif à Bordeaux



La loi Duflot est un dispositif dont les modalités pratiques d’application sont énumérées dans le décret n° 2012-1532 du 29 décembre 2012. Elle établit ainsi les plafonds de ressources des locataires et des plafonds de loyer. Elle édicte également les conditions à remplir pour pouvoir bénéficier de ses avantages pour les contribuables français qui souhaitent réaliser un placement immobilier. Dans ce placement, le dispositif Duflot s’applique ainsi à ceux qui souhaitent investir entre le 1er janvier 2014 et le 31 décembre 2016 un logement neuf (appartement neuf etc) ou en état futur d’achèvement destiné à une location nue pendant au moins 9 ans.



Les logements concernés à Bordeaux



appartement bordeaux

Le dispositif Duflot s’applique à tous les immeubles neufs destinés à la location, mais qui présentent un niveau de performance énergétique conforme à la Réglementation Duflot en vigueur, c’est-à-dire la RT 2012 ou le label BBC 2005. Elle est également de mise pour les logements pour investissement immobilier situés dans des communes définies arrêté ministériel, dans les zones A, A bis, B1 et B2.



Il faut également savoir que pour être éligible à ce type de dispositif sur Bordeaux, le logement faisant l'objet de l'investissement immobilier en question doit être proposé en location avec des tarifs plafonnés et inférieurs de 20 % aux loyers appliqués sur le marché. À cela s’ajoute un plafond de ressources des locataires pour l'investissement locatif.



Quid de l’avantage fiscal?



En matière d’investissement locatif, le dispositif Duflot est particulièrement apprécié pour on avantage fiscal. Pour un investissement locatif, il s’élève ainsi à 18 % du prix de revient du bien, mais dans la limite d’un plafond général de 300 000 euros et de 5 500 euros par mètre carré. Il faut savoir que ce pourcentage peut atteindre jusqu’à 29 % pour les appartements neufs localisés en outre mer s'inscrivant dans le cadre d'un investissement immobilier. Cette réduction d’impôts s’étend ainsi de manière linéaire sur 9 ans, et ne peut être cumulée avec d’autres avantages fiscaux comme ceux de la loi Scellier, de la Loi Bouvard ou de la Loi Malraux. Par contre, pour cet investissement, elle peut être cumulée avec d’autres investissements locatifs bénéficiant eux aussi de certains avantages fiscaux.



Autres liens sur le sujet :

ch be lu ca